Motricité libre In Utero

La motricité du bébé commence in utero. Le fœtus de 5 semaines commence des rythmiques et des mouvements. Il s’entraîne grâce à ses réflexes, il bouge, apprend à téter et à déglutir, il s’entraîne pour la naissance et à la vie extra utérine.  Des chercheurs ont également montré l’importance du mouvement dans la création des os et des articulations.

Mouvements et articulations

Des chercheurs ont découvert que le bébé a besoin de bouger dans le ventre de sa mère pour débloquer des os forts et des articulations solides. Ils se sont rendus compte que ce sont des interactions moléculaires stimulées par le mouvement qui guident la croissance des cellules de l’embryon et qui construisent un squelette fonctionnel. Mais s’il y a une erreur dans la croissance cellulaire, cela crée des os et des articulations anormaux.

Mouvements de la mère et mouvements du bébé

L’enfant est bercé par les mouvements de sa mère. Ceci est dû à cette dernière qui est active en fin de grossesse ; de ce fait l’enfant va également bouger, activer correctement ses réflexes et donc sa capacité de mouvement.

Des études menées sur des sportives de haut niveau ont aussi démontré que lorsqu’une femme enceinte s’entraîne, le cœur de l’enfant monte avec elle et descend aussi avec le rythme cardiaque de cette dernière.

Nous sommes donc connectés à notre enfant, et heureusement. Mais malheureusement, de plus en plus de mère sont alitées en fin de grossesse, soit parce qu’elles sont fatiguées, soit car elles ont pris beaucoup de poids ou qu’elles ont des contractions qui les empêchent de bouger. A cause de cela, elles vont donc limiter leur mobilité et celle de leur enfant.

femme enceinte

Arrêtez de vous tenir comme les femmes enceintes

Pour moi, l’une des premières choses à faire enceinte c’est d’arrêter de se tenir comme une femme enceinte. Cela peut paraître étrange, mais beaucoup de femmes se penchent en arrière, cassent leur dos et relâchent leur ventre. De ce fait, il est très difficile pour elles de marcher, de se relever d’une chaise ou du canapé. Si vous vous êtes déjà intéressée au travail de Bernadette de Gasquet, vous avez pu découvrir l’importance du transverse ; un grand muscle qui s’attache sur le dos et qui agit comme une ceinture au niveau du ventre. Ceci est notre ceinture dorsale et parfois, par peur d’écraser son bébé à cause de la faiblesse de ce muscle, des femmes ne l’utilisent pas. Or, avec un transverse tonique, le bébé reste plus près de la colonne, il est plus agile dans ses mouvements et souffre moins du dos.

Les contractions de fin de grossesse

Pour cette partie, je n’ai pas d’études scientifiques c’est juste mon expérience de cabinet. Alors peut-être que je me trompe, mais je voulais quand même vous faire part de mes observations. Pour moi, le fait que des femmes contractent en fin de grossesse est lié à des tensions ligamentaires. En effet, l’utérus grandit et les ligaments de cette partie ont du mal à s’étendre. Le bébé manque ainsi de place et l’utérus devient hypertendu. On a d’ailleurs l’impression que le bébé n’a plus de place dans le ventre même à des stades de grossesse assez tôt. Dans ce cas, la femme se plaint souvent de contractions ou de mal de dos et de ventre.

Le bassin et le diaphragme sont également détendus, l’utérus se trouve relâché et les femmes trouvent souvent que le bébé se remet à beaucoup plus bouger. Elles ont aussi moins de contractions et peuvent donc reprendre la marche et être active.

Vous pouvez également masser votre ventre, puis prendre une séance d’ostéopathie.

Mouvements et réflexes archaïques

L’enfant in utero va développer ses réflexes archaïques. Ce sont des mouvements réflexes qui vont lui permettre de s’adapter sur terre et pour cela, il va déjà s’entraîner in utero. Il va s’entraîner à téter, déglutir mais aussi à bouger les bras et la tête. Ces réflexes sont fortement utilisés lors de la naissance et ils vont permettre à l’enfant de naître. Ils vont ensuite lui permettre de faire la transition entre le mouvement réflexe et volontaire.

Ces réflexes sont aussi liés à notre survie et à l’âge adulte, nous les possédons encore : lorsque nous glissons sur une peau de banane, il faut que nous puissions mettre les mains, c’est le réflexe. Ces réflexes vont aussi permettre à l’enfant de prendre le relais en attendant qu’il puisse maîtriser le mouvement volontaire.

L’haptonomie et le chant prénatal

Le bébé déjà in utero est sensible aux vibrations et au toucher ; c’est ce que propose l’haptonomie. On va déjà venir communiquer. Pour cela, il y a le toucher avec son enfant : le bébé va ainsi pouvoir se déplacer et bouger dans le ventre de la mère. Le chant prénatal va de son côté jouer sur la vibration et l’enfant sous l’effet de ces dernières va également développer certains réflexes archaïques mais au niveau de ses oreilles.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *