Ostéopathie et trouble de l’apprentissage

Comment l’ostéopathie peut aider durablement les troubles de l’apprentissage de votre enfant ?
Comment en finir durablement avec les troubles de l’apprentissage de votre enfant ?
Comment éradiquer durablement les problèmes…
Comment en finir avec l’échec scolaire de votre enfant ?
Que faire pour aider votre enfant dyslexique ?

Les enfants rencontrent de plus en plus de difficulté à l’école. Le nombre d’enfants dyslexiques est en augmentation et devient un problème de santé publique. Les difficultés de lecture touchent un enfant sur dix en France. Les parents se trouvent souvent démunis face à la situation inextricable de leurs enfants. Ils enchaînent les rendez-vous chez les spécialistes sans trouver de solution durable ni traiter la cause du problème.

Et si l’ostéopathie pouvait aider vos enfants durablement ?

Le lien entre les trouble posturaux et apprentissage

Dès le début du siècle, des chercheurs ont fait le lien entre des troubles moteurs et les troubles cognitifs. En 1911, André Thomas a démontré que les troubles du cervelet perturbaient la coordination motrice et par conséquent entrainaient des perturbations cognitives.

Aujourd’hui, certains thérapeutes orientent leur travail vers le lien entre stabilité postural et trouble de l’apprentissage chez les enfants souffrant de trouble de l’apprentissage.

Des chercheurs, des podologues, des ostéopathes,  des neuropsychologues se sont intéressés à la stabilité du bassin dans les troubles de l’apprentissage et ont montré un lien étroit entre stabilité du bassin et les troubles de l’apprentissage. Une instabilité  du bassin est retrouvée chez 80% des enfants dyslexiques. Et une amélioration du tonus postural va entrainer une amélioration de la vitesse de lecture de 36% en moyenne.

L’enfant en appui sur un pied, doit pouvoir rester stable pendant 10 secondes sans mouvement parasite, ni du haut du corps ni des jambes. Étant moi-même ostéopathe, je propose souvent à mes patients de se mettre debout sur un pied pour enfiler leurs chaussures plutôt que de s’assoir pour conserver leur stabilité postural et une meilleure cognition.

Comment se développe la stabilité du bassin ?

Les réflexes du nourrisson dès la naissance l’aident à faire la transition entre mouvement réflexe et mouvement volontaire. Lorsqu’on offre un appui dans le bassin à un nourrisson cela va déclencher un réflexe de redressement qui va lui permettre de tenir son dos puis sa tête. En offrant un appuis stable dans le bassin l’enfant va se redresser. Cette stabilité est développée chez le nourrisson si on lui offre cette appui dans le bassin puis ensuite qu’il fait son développement moteur seul et vient s’assoir seul….L’enfant ne peut pas développer cette stabilité dans les transats, cosy, poussette… puisqu’il est en appui sur le dos.

Deux chercheurs du nom de Assiante et Amblard ont montré que la stabilité du bassin est un prérequis à l’apparition de la marche. C’est-à-dire qu’il faut que le bassin soit stable avant que l’enfant ne se mette à marcher, sinon il prendra plus de temps à trouver une certaine stabilité pour pouvoir marcher. Cette stabilité est un révérenciel de base à partir duquel s’organise l’équilibre en cours de développement.

L’appui dans le bassin se caractérise par un appui sous les fesses de l’enfant. Cet appui dans le bassin, est retrouvé dans le portage à bras, l’haptonomie et dans le portage en écharpe où un appui au niveau du bassin est offert à l’enfant . Dés les premiers mois, le nourrisson pourra donc développer une bonne stabilité de son bassin. Il sera capable de tenir son dos et sa tête. Il pourra également corriger les déséquilibres pour retrouver sa stabilité. Le fait de porter son enfant dans les bras a une importance capitale sur le développement de son tonus posturale global. Vous pouvez retrouver un article sur comment porter à bras son enfant.

Ensuite l’enfant va se retourner, ramper, marcher à 4 pattes et une fois le 4 pattes maitrisé il va s’assoir seul et cela va de nouveau développer une stabilité dans le bassin. Ensuite il va se mettre debout, avec de l’aide d’abord, puis progressivement pouvoir soulever une jambe et marcher. Et il va continuer le « travail »pour stabiliser son bassin lors de l’acquisition de la marche.

Ostéopathie et dyslexie

Les difficultés pour traiter la dyslexie sont les causes multifactorielles de son apparition. Des publications récentes montrent un lien avec une instabilité posturale et des anomalies de l’organisation spatiale et temporelle. Il existe un lien entre le développement de la posture, le mouvement, la cognition et la dyslexie.

Une étude s’est intéressée à la question de l’efficacité d’un traitement ostéopathique dans les traitements des dysfonctions motrices et cognitives du dyslexique. Les enfants étaient répartis en deux groupes : un groupe qui bénéficiait d’un traitement ostéopathique et un groupe qui suivait un traitement classique avec orthophoniste, podo-posturologue  (prescription de prisme et semelle).

Dans le groupe « ostéopathie » on note une amélioration très significative dès la première séance. Les enfants ont bénéficié de 4 séances d’ostéopathie sur 6 mois en parallèle d’une prise en charge globale (orthophoniste, podo-posturologue).

Sur les 6 mois de traitement les enfants du groupe « ostéopathie » ont vu un gain scolaire de 11 mois contre 4,6 mois pour le groupe « traitement classique ». Le traitement ostéopathique apparait donc relativement efficace en complément du traitement normalement proposé aux enfants dyslexiques.

Équilibre de la tête sur les cervicales

Pour accéder à l’information et ressortir les connaissances que nous avons apprises, nous utilisons le mouvement de nos yeux. Les yeux montent vers le haut pour utiliser la mémoire visuelle, sur le côté pour la mémoire auditive et en bas pour la mémoire kinesthésique (mémoire du corps.

La capacité de mouvement des yeux est bien sûre liée aux muscles des yeux (occulo-moteur) mais également à l’équilibre de la tête sur les cervicales. Plus la tête est en équilibre au dessus des cervicales, plus les muscles des yeux sont libres de bouger. Plus la tête est penchée en avant moins les yeux peuvent bouger. On peut également se poser la question de l’impact des portables sur cet équilibre cervicale, la tête étant plutôt penchée vers l’avant lorsqu’on est sur son téléphone entrainant la mise en tension des cervicales.

On sait qu’il existe un lien entre les muscles cervicaux et les muscles des yeux. Lorsqu’on suit un objet des yeux, le cerveau doit se mettre d’accord avec les muscles des cervicales pour que l’image puisse rester nette. En restaurant une bonne mobilité cervicale et un meilleur équilibre postural, l’ostéopathie va améliorer l’instabilité posturale et la mobilité des yeux.

Rotation de la tête sur les cervicales

Une des études qui avait montré le lien entre dyslexie et ostéopathie utilisait un test de rotation de la tête pour objectiver leur résultat. Après seulement une seul séance d’ostéopathie les chercheurs ont noté une très nette amélioration de la rotation de la tête associée avec une amélioration de la vitesse de lecture.
La rotation cervicale est nécessaire à la coordination visuelle, donc l’enfant a besoin d’avoir les cervicales souples pour pouvoir lire. Grâce à une amélioration de la rotation cervicale, l’ostéopathie permet une amélioration du balayage de la ligne d’écriture. Donc les enfants lisent plus vite  et plus facilement .

Vous pouvez donc effectuer une séance chez l’ostéopathe, puis stimuler le tonus postural de votre enfant par exemple en le faisant tenir sur un pied, sauter à cloche pied, utiliser des planches d’équilibre… Car la motricité va compléter la séance chez l’ostéopathe en aidant le développement cognitif de votre enfant sur la durée. Puis, vous pouvez ensuite lui proposer des exercices pour l’intégration des réflexes archaïques.

Comment savoir si votre enfant à des réflexes non intégrée ? Recevez votre bonus

Vous pouvez retrouver la formation complet sur les réflexes archaïques

Vous souhaitez aller plus loin ? bénéficier d’un coaching privée

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *