Ostéopathie Nourrisson Besançon

Votre bébé souffre de maux de ventre, pleure beaucoup, ne trouve pas le sommeil ? Une séance chez l’ostéopathe peut être une solution pour votre bébé.

Méthodes

“Le mouvement qui soigne- spécial Bébé ”

Chaque mouvement, force, ou contrainte exercé sur le corps du fœtus (puis du nourrisson), de l’enfant et de l’adulte participe à son développement.

Les muscles, les fascias, les os vont se modifier en fonction des contraintes. Quand nous faisons du sport nous modifions nos muscles qui vont grossir et se renforcer.

Et le corps va s’adapter en permanence pour être le plus économe possible. Les muscles ne doivent être ni trop courts ni trop longs.

Si nous passons la majorité de notre journée assis alors certain muscle comme le psoas par exemple, va se phagocyter, c’est à dire qu’il va se réduire pour être plus court. Ou si un muscle est perpétuellement étiré, il va s’allonger. Nous allons retrouver ces mêmes mécanismes lors de la croissance chez le nourrisson.

La gravité, à laquelle est soumis le nourrisson dès sa naissance, participe au développement des muscles et des os. En effet, les astronautes rentrent de mission spatiale avec une masse musculaire amoindrie et des os fragilisés.

Ensuite, chaque fois que l’on va prendre son enfant pour le transporter, lui faire un câlin, le poser, cela exerce des contraintes sur son corps.

Ces dernières peuvent être bénéfiques et participer à son développement ou au contraire s’appliquer de façon négative, menant à des déformations. À la façon des testeurs de meuble, ce n’est pas un mauvais mouvement qui entraine la déformation mais sa répétition dans le temps.

Imaginez que vous connaissiez les appuis qui permettent à l’enfant d’être actif, de tenir sa tête seul. Imaginez également que vous connaissiez les appuis qui permettent à l’enfant de se détendre, de se relâcher, d’être en sécurité…

Bien sûr ce n’est pas pour tout le monde. Il faut investir du temps et aller à l’encontre de la société de consommation qui rend les transats et youpala indispensables.

Le problème est que l’on nous vend du rêve : que les bébés “c’est mignon” et qu’ils dorment la nuit.

On ne vous parle pas des heures de sommeil en moins, de bébé qui hurle, des balades à 3h du mat’ parce qu’on a plus d’autre idée, des remarques des proches telles que : ” Tu crois pas qu’il a trop chaud ? trop froid? faim? que sa couche est sale ? ….”

On se sent frustré, parfois impuissant en face de ce bébé qui pleure et que l’on ne comprend pas. Il n’a pas été livré avec le mode d’emploi.

Soit vous continuez et finissez par mettre le bébé à l’autre bout de la maison pour avoir 5 minutes de répit;

Soit vous prenez confiance en vous, vous vous faites confiance et apprenez avec votre bébé à devenir mère – père.

Ce dont vous avez besoin, c’est une approche bienveillante et respectueuse de vous-même et de votre bébé.

La grande idée est qu’un bébé détendu est un bébé qui va bien. Mais le bébé a subi de nombreuses contraintes in utéro, lors de la naissance, puis a dû s’adapter à la gravité…

Recevez votre kit de bienvenue

Tarif