Peau à peau, cœur à cœur

PEAU À PEAU, CŒUR À CŒUR

Qu’est-ce que le peau à peau ?

Le peau a peau a vu le jour en 1978 en Colombie où il était pratiqué afin de limiter les infections nosocomiales liées au partage d’incubateur et aux abandons d’enfants.

Cette pratique est aujourd’hui intégrée dans la méthode kangourou, elle vise au bien être de l’enfant et au  développement d’un lien affectif avec ses parents.

Quand est-il pratiqué ? 

Dans les premières minutes de vie

Lorsque l’expulsion du bébé est achevée, le peau à peau est souvent proposé directement; la sage femme pose votre enfant sur votre torse après l’avoir séché afin qu’il n’attrape pas froid.

Bien évidemment, si l’état de l’enfant ne le permet pas, le peau à peau n’est pas proposé directement. La santé de votre enfant avant tout ! Mais ce n’est que partie remise, ne vous inquiétez pas !!

Ensuite

Le rôle du personnel soignant est d’expliquer à la maman et aux proches les signes de bien être du bébé, afin de la rendre de plus en plus autonome dans cette pratique qui peut être envisagé à d’autres reprises à la maternité et ensuite lors du retour à la maison.

Comment le pratiquer ?

Différents paramètres conditionnent le bon déroulement du peau à peau…

• Le bébé doit être bien positionné et maintenu

Il faut veiller à maintenir son enroulement en le plaçant à plat ventre  contre le torse de sa maman, genoux légèrement fléchis avec un appui dans le bassin, cela va commencer à faire travailler des réflexes qui seront impliqués dans la prise du sein pour l’allaitement (auto-grandissement).

Sa tête doit être tourner du côté préférentiel afin de garder son nez dégagé. Le tout petit ne respire pas par la bouche mais uniquement par le nez, il faut ainsi veiller à la non obstruction de son nez. Observez les signes de bien être du bébé : un bébé rose, tranquille.

Le bébé est dépourvu de tout vêtement, il porte simplement une couche et éventuellement son bonnet de naissance. Il est peau contre peau avec sa maman ou son papa. (Le peau contre t-shirt a moins d’intérêt …).

• La maman

Position semi-assise, confortablement installée. Une couverture est préconisée afin d’éviter que bébé ait froid.

– Bébé est fragile mais sa force est conditionnée par ce qu’il vit, l’idée est que vous n’avez pas besoin de vous stériliser de haut en bas avant de le prendre dans vos bras … Mais qu’il faut être tout de même un petit peu vigilants.

    Bénéfices ?

 

• Bien être du bébé, les bénéfices en détails …

Effets physiologiques

Meilleur respiration, bon maintient de la température corporelle

Effets comportementaux

Sommeil pendant le peau à peau : qualité du sommeil améliorée ; meilleure organisation veille /sommeil
Aide à la maturation du tonus vagal (impliqué dans la digestion, la fréquence cardiaque…)
Moins de cris et de pleurs car développement d’un attachement plus sécure
Meilleur modulation de l’attention vers 3 mois
Meilleures interaction mère-enfant à 6 mois
Effets plus tardifs, vers 10 ans : réponse moindre au stress, sommeil mieux organisé, meilleures performances cognitives

Effet sur la douleur

Meilleure réaction à la douleur, par exemple lors de piqûre au talon
Régule le stress de l’enfant indépendamment du niveau d’anxiété ou de dépression de la maman

Effet sur la mortalité

Diminution de la mortalité, dans le cas des grands prématurés notamment si suffisamment de p à p est réalisé

Effet sur la morbidité

Diminue le risque d’infection secondaires et sévères
Diminue le risque d’infection nosocomiale

Et ce, puisqu’il favorise la colonisation du nouveau-né par des bactéries communautaires sensible (bonne bactéries ? ), il y a ainsi une maturation plus rapide du répertoire microbien oral et un portage réduit des germes associés à une dysfonction intestinale ==> Le peau à peau « entraine » le système immunitaire et commence à le rendre performant.

Effet sur la prise de poids 

difficile à dire car hétérogénéité des bébés et de leurs poids à la naissance, cependant augmentation taux de cholecystokinine, hormone particulièrement impliquée dans la croissance du nouveau-né

Effet sur le devenir neuro-comportemental 

Données pour 1h/ jour de peau à peau, pendant 14 jours
Amélioration du plan cognitif
Meilleures interactions mère-enfant :
– mère moins dépressives
– enfant réagit mieux au stress

• Allaitement 

La pratique du peau à peau augmente le taux d’allaitement et celui d’allaitement exclusif puisqu’il favorise la familiarité sensorielle (mère et enfant sont habitués l’un à l’autre) et la sécrétion d’ocytocine.

• Mère

Des expériences sur deux groupes de femmes qui pratiquaient ou non le peau à peau ont montré des résultats très nets :

– Avec la pratique du peau à peau : confiance et estime des mamans boostées, diminution de leur anxiété

– Sans : plus de préoccupations et d’hésitations

• Père

Souvent les pères aiment pratiquer le peau à peau et son impatient de le faire. Cela leur fait sentir un fort sentiment d’attachement au bébé, diminue leur anxiété et les rend plus confiants dans l’appréhension de leur rôle parental.

=> Chez les parents, le peau à peau favorise (+)/ inhibe (-) la sécrétion de différentes hormones …

+ ocytocine : hormone du bien être, de l’amour
– cortisol : hormone du stress, détériore les capacités d’adaptations aux situations stressantes

Pour résumer, cette pratique permet une meilleur corrélation enfant / parents et favorise l’attachement sécure de l’enfant (article à venir sur les différentes formes d’attachement).Vous pouvez donc abuser du peau à peau une fois de retour à la maison, c’est bon pour vous et votre enfant !!!

Cas particuliers …

Césariennes

Les propositions de peau à peau à la maman pourront se faire en salle de césarienne ou en salle de surveillance post-interventionnelle si les circonstances le permettent et si les équipes médicales sont formées et autorisées à le pratiquer à ce moment là.

Dans tous les cas, il semble évident que si cette pratique n’est pas possible dans l’immédiat avec la maman, elle sera proposée au papa (qui peut d’ailleurs demander si on ne lui propose pas).

Des études ont en effet montré que les enfants nés par césarienne qui ont été en peau à peau avec leur père au lien d’avoir été placés en incubateur pleurent moins par la suite et s’endorment plus rapidement en  peau à peau, cela les rassure.

Grands prématurés (+ intubés ventilés)

Chez les grands prématurés, les mêmes bénéfices ont été observés, à quelques détails près…

– Bénéfices –

Augmente leur stabilité physiologique

Diminue leurs besoin en oxygène, ils seront plus tranquilles

Maturation plus rapide de la thermorégulation ; ils sont capables plus rapidement de réguler leur propre température corporelle

Augmentation de la production de lait chez la maman

– Inconvénients / Précautions –

Le prématuré encore fragile peut être sujet à des apnées ou des bradychardies (ralentissement du coeur) car ses systèmes sont encore moins matures que les bébés nés à terme.

L’extubation accidentelle arrive de façon très très rare et est souvent sans conséquences puisqu’une surveillance accrue par le personnel médical est réalisé lors des peau à peau chez les grands prématurés.

Pas toujours réalisables … 

Les grand prématurés sont des bébés plus fragiles que les autres, ainsi vous pouvez être confronté à des réticences du personnel médical quand à la pratique du peau à peau, à vous de les convaincre !! Il est évident qu’il est possible de trouver un accord entre sécurité et inquiétudes de chacun afin de contribuer au bien être du bébé.

De plus, cette pratique est très importante pour les parents de grands prématurés car cela leur donne la possibilité de participer à un soutien actif de leur enfant qui se bat pour s’adapter au monde or de l’utérus qu’il a quitté trop tôt.